Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2014-11-04T12:32:52+01:00

cuisine octobre 2014

Publié par Association Accueil Art Activités

« Nous voilà reparti pour une année de saveurs.

En 2014, le thème est : "herbes et épices"  - Herbes du mois : Ciboulette, basilic et anis étoilé.

 

Ce mois-ci, donc nous avons travaillé ces herbes et épices.

Voici le menu :

 

- Feuilleté au chèvre et à la pomme

- Pâtes farcies au poisson et au basilic sur coulis de tomates

- Poêlée de fruits d'automne à l'anis étoilé.

 Les recettes sont plus bas dans cette page....

Nous avons débuté avec les nouveaux ( puisque nous avons un monsieur)

Tout le monde a bien participé dans la bonne humeur comme d'habitude.

 Et notre jardin prend forme.  Cet été, un monsieur (que nous ne connaissons) s'est occupé du jardin. Il a planté des poireaux, de la salade, des choux et semé des bettes .

Nous le remercions vivement.

Maintenant, nous allons reprendre" la culture" sérieusement, en commençant par arracher les pieds de tomates cerises qui ont donné des quantités incroyables.

Elles étaient excellentes !!!

 Rendez-vous le mois prochain pour de nouvelles saveurs. »

Mais tout d'abord un peu "d'histoire" pour mieux comprendre :

La ciboulette : cousine de l'oignon, elle offre des saveurs douces et rafraîchissantes. En cuisine : on ajoute de la ciboulette dans toutes les salades et elle relève délicieusement les sauces légères au fromage blanc. Elle est indispensable dans les poêlées de légumes – incorporée après cuisson – et les recettes incluant du saumon mariné ou fumé.
Autre mariage heureux : le fromage aux herbes dont vous farcirez des tomates crues, des œufs durs, des pamplemousses ou encore des pommes de terre vapeur.

La conserver : la congélation est à privilégier par rapport au séchage. L'info santé : ces longues herbes ont des propriétés anti oxydantes et antiseptiques

Le basilic. La star de cette grande famille est sans conteste le grand vert aux feuilles généreuses.

En cuisine : on l'utilise dans de nombreux plats du Sud : le pesto, les tomates mozzarella, les pâtes fraîches, les langoustines sautées, le carpaccio de bœuf. En dessert, le basilic est délicieux avec des fraises ou des poires.

Conservation : le mieux est de le mixer avec ou sans ail et huile d'olive. Sa saveur est alors concentrée proche de celle du frais.

Info santé : le basilic offre des composés antioxydants très efficaces, tels l'acide ros-marinique , des acides phénoliques et des flavonoïdes

L'anis étoilé : très présent dans les spécialités asiatiques, le fruit du badianier, un cousin du magnolia, est cueilli dans les régions chaudes de la Chine et du Viet Nam. Cette épice, en forme d'étoile est aussi jolie que goûteuse, avec une saveur anisée qui, intégrée aux plats par petites touches, ne s 'impose pas.

La badiane entre dans la composition d'un médicament anti grippal et pour traiter la grippe aviaire. Elle aide à soigner les coups de froid et à vaincre les toux qui y sont liées : faites infuser pendant 20 min 5 étoiles de badiane dans 20cl d'eau. A boire bien chaud.

 

 

A table avec les monarques : les jardins de Charlemagne

 

Le premier grand souverain qui régna sur l'Europe à l'aube du IXe siècle n'est pas connu pour ces excès. Si son titre d'empereur l'oblige quand même à servir des banquets fastueux en de grandes occasions, il préfère néanmoins les repas simples. En revanche, Charlemagne m'est un point d'honneur à ce que ses jardins regorgent d'une grande variété de végétaux.

 A tel point qu'il fait même publier une ordonnance officielle : tous ses palais, monastères et domaines doivent cultiver 94 espèces différentes dont 73 plantes et légumes, 16 arbres fruitiers et 5 plantes textile.

La liste comprend de nombreux légumes comme les carottes, blettes oignons, échalotes, poireaux plusieurs variétés de salades : laitue, roquette, cresson mais aussi des plantes cultivées pour leurs bienfaits sur la santé : menthe, sauge, cerfeuil, persil...

Cette liste connue sous le nom de « capitulaire de Villis » ne débute pas par des plantes alimentaires, mais par deux fleurs : le lis et la rose. Fait qui peut paraître étrange, mais il était courant au Moyen Âge de parsemer les tables de pétales ou encore de déguster celles-ci, confites, à la fin du repas.

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog