Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2015-04-10T07:08:53+02:00

Cuisine d'Avril 2015

Publié par Association Accueil Art Activités
Cuisine d'Avril 2015

"Comme d'habitude, tout s'est très bien passé dans la bonne humeur.

 

Au menu :

- Crumble de légumes aux pignons de pin

- Feuilletée d'avril sur une fondue de poireaux

- Chouquettes aux pralines roses.

Les recettes sont en fin d'article.

 

La gamelle de crumble est repartie bien pleine, le poisson était aussi de taille respectable
( voir photo) et les chouquettes délicieuses.

Rendez-vous fin mai ( jours fériés obliges) pour de nouvelles découvertes.

 

Et bon courage pour ceux et celles qui veulent expérimenter nos recettes.

 

Pierrette et Rose Marie

Animatrices"

 

 

Cuisine d'Avril 2015

 

Un peu de culture culinaire :

Poisson d'avril : quelle est l'origine de cette tradition ?

Tout a commencé, parait-il, en 1564 lorsque le roi Charles IX décida de modifier la date du changement d'année...du 1er avril au 1er janvier.

Pour semer le doute au sujet de la date réelle du nouvel an, certains ont persisté à offrir des présents en avril.

Avec le temps, les petits cadeaux d'avril se sont transformés en cadeau pour rire, puis en stratagèmes pour piéger les autres.

Pourquoi le choix du poisson ?

Cela remonte encore à ce cher XVIème siècle. Les cadeaux que l'on s'offrait en avril était souvent alimentaires. Cette date étant à la fin du carême, periode pendant laquelle la consommation de viande est interdire aux chrétiens, le poisson était le présent le plus fréquent.

Lorsque les blagues se développèrent, l'un des pièges les plus courants était l'offrande de faux poissons.

Le pignon de pin.

On désigne par pignon, la graine à la coquille dure qui se développe sous chaque écaille du cône du pin parasol. Ce cône est appelé pomme de pin ou parfois pigne.

Ce n'est pas un fruit au sens juste du terme. De forme oblongue et de couleur ivoire, on peut le récolter pendant une très large période.

Durant la préhistoire, les graines étaient l'objet de trocs. Les Romains et les Grecs croyaient aux propriétés aphrodisiaques des graines et recommandaient de les consommer avec du miel et des amandes au coucher pour de meilleurs résultats.

Au Moyen âge, on fait mention d'une friandise à base d'amandes, de pistaches, de pignons et de sucre. Ce « pignole » ( ou pignolat ) est en fait l'ancêtre du nougat.

Les pignons sont très riches en huile et très nutritifs

 

Le poivre rouge.

C'est le grain du poivrier  « piper nigrum » arrivé en pleine maturité c'est à dire à près de 9 mois. Il est alors récolté puis séché à l'abri du soleil pour garder sa belle couleur rouge.

Connu sous le nom de poivre de Pondichéry, ce poivre a un goût piquant, entier et intense. Il est plus sophistiqué que le poivre noir. Il révèle son piquant en fin de bouche.

Le grain entier a un parfum presque caramélisé. Il apporte un arôme rare et puissant à une multitude de plats simples ou élaborés. Un Seigneur de la gastronomie

 

La praline rose, spécialité de la région lyonnaise est un bonbon fait d'une amande enrobée de sucre caramélisé.

 Pourquoi est-t-elle rose ? Lors du dernier enrobage de l'amande, le sucre est coloré et aromatisé tout simplement.

La praline apporte croquant, sucré et une jolie touche de couleur dans les desserts.

La 1ère recette est inventée au XVIIème siècle par Clément Jaluzot, le chef cuisinier du maréchal de Plessis-Praslin.

Quelques années plus tard, il fonde une firme de confiserie à Montargis où il commercialise ses pralines.

Léon Mazet rachète en 1903 la recette de la boutique «  au duc de praslin ». La maison Mazet est née et est  toujours la seule à posséder la recette originale.

Concassée, la praline devient le pralin, écrasée et mélangée à du chocolat : le praliné.

 

A table avec les monarques

 

Catherine II de Russie, la féminité au cœur du grand froid.

 

Cette délicate impératrice qui développa l'art et l'éducation en Russie impose à sa cour un régime alimentaire des plus stricts.

Tenant à sa ligne, elle s'astreint à des menus allégés composés de potages, de poissons, de légumes et de fruits, et, en véritablement diététicienne avant l'heure, son plat préféré se limite à une salade de concombres salés.

Toujours dans un même objectif d'alimentation saine, ses médecins lui conseillent de boire au lever ...un verre de vin ! Le reste du temps, elle colore son eau de jus de cassis.

 Pour autant, son goût prononcé pour le luxe et la beauté, révèle un véritable don pour l'art de la table et elle orne son salon de superbes services.

Son préféré étant celui qu'elle commande à une manufacture de porcelaine française.

L'entreprise de Sèvres y voit là une véritable poule aux œufs d'or puisque les 797 pièces de cette commande impériale ont coûté l'équivalent de 700 000 € !

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog