Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2020-01-03T09:45:51+01:00

Les "10 Km" entre St Séb' et Vertou

Publié par Association Accueil Art Activités

Rando du groupe des 10 km à Saint-Sébastien / Vertou

20 décembre 2019

 

Compte rendu de la dernière rando de 2019

 

Le départ est fixé au parking derrière le Cinéville. Plusieurs marcheurs arborent le bonnet de Noël. Notre itinéraire du jour décrit une boucle de 10 km à travers Saint-Sébastien et Vertou. La météo avait annoncé un après-midi très pluvieux mais ce ne sera en fait qu’une grosse averse au tout début de la rando. Le ciel restera finalement dégagé et il y aura toujours un peu de vent… Cette toute première partie sera donc sous la pluie et avec le bruit au voisinage du périphérique mais, très vite, ce seront des petits chemins calmes et étonnants qui nous amèneront vers la Sèvre nantaise en nous faisant découvrir des aspects parfois mal connus de la ville. Le parcours de près de deux kms en bord de la rivière  est agréable même si celle-ci est en crue en cette période (GR de Pays Sèvre et Maine). A la Cale de Beautour, une borne indique que nous nous trouvons à 1500 km de Saint-Jacques de Compostelle. Notre chemin nous fait ensuite passer entre autres par l’hôpital intercommunal puis par la gare de Vertou.

                   A la Noë-Cottée, c’est-à-dire un peu avant la fin de notre parcours, c’est un moment très sympa que nous offre Béatrice avec un goûter qui permet de déguster une succulente et mémorable “coquille du Nord“ qu’elle a préparée. Notons que le lieu était bien choisi car il dispose d’un vaste préau, précieux en cas de pluie… Pour finir le parcours, il ne restera plus que la traversée du bois des Gripots pour revenir à notre point de départ et à nos voitures. Voilà donc encore une rando réussie, et même festive, marquant dignement la fin d’une année de bonnes marches et découvertes ! 

 

Quelques mots sur l’origine de Saint-Sébastien

 

Bien que nous sachions beaucoup de choses sur la ville on peut tout de même en rappeler l’origine. Malgré son site en bord de Loire, et malgré les îles, la commune n’a eu longtemps que peu de rapports avec le fleuve. En effet, ses habitants ne vivaient pas principalement de la pêche ou du trafic fluvial mais surtout des revenus de la terre et des cultures ; le fleuve apportant l’eau et les éléments nutritifs pour enrichir les sols cultivés. Le bourg ancien s’appelait d’abord “Aigne“ puis St-Sébastien d’Aignes puis St-Sébastien-les-Nantes (et “Sébastien“ durant la période révolutionnaire). Ce n’est qu’en 1919 que le conseil municipal se décide pour Saint-Sébastien-sur-Loire. En fait, pendant longtemps il s’agit de plusieurs petits villages (certains plus anciens que le bourg).

                  Au Moyen-Age, Saint Sébastien est un des principaux saints considérés comme protecteurs de la peste et c’est à partir du 14èmesiècle (cf.le terrible épisode de peste en 1348) que toute l’Europe chrétienne se tourne vers lui et vers les lieux où on a pris l’habitude de le vénérer.  Italien né à Narbonne, Sébastien est un chrétien engagé dans l’armée romaine vers 300. Il est accusé de soutenir les soldats chrétiens et on lui prête plusieurs miracles … Il est arrêté, comparaît devant l’empereur Dioclétien et doit subir  le supplice des flèches, décochées par les archets de l’armée. Mais il guérit miraculeusement de ses blessures et accuse à nouveau Dioclétien de persécuter les chrétiens et son martyre va continuer … La flèche devient alors l’attribut du saint. Il y avait une croyance ancestrale suivant laquelle la peste était transmise par les flèches décochées par un dieu irrité contre les hommes. Mais comme St Sébastien a survécu au supplice des flèches il devient un symbole de protection  contre la peste. Il est Invoqué d’abord fin 7èmes. contre la peste à Rome et Pavie et avec succès. Des processions sont régulièrement organisées et aussi des pèlerinages. Le pèlerinage nantais à St Sébastien est attesté depuis 1458 et Rabelais, médecin à Tours, en était informé. Il en parle dans son « Gargantua » de 1534. (Durand, Guyvarch, Macé et Amis de St-Sébastien, “Du Village à la Cité-Jardin, St-Sébastien-sur-Loire depuis ses origines, A.C.L., 1986)                                 Béatrice – Henri – Gilles - Gérard

 

                  Borne des 1500 km. Une nouvelle borne marquant la distance de 1500 km entre Vertou et Saint-Jacques de Compostelle a été inaugurée le 23 juin 2018 par le maire de Vertou en présence de divers délégués d’associations locales impliquées dans le pèlerinage. Située à la Cale de Beautour, cette nouvelle borne marque l’équivalent de deux mois de marche pour les pèlerins venus des chemins du Grand-Ouest (Bretagne et Normandie). 

                  Coquille du Nord. La coquille du Nord, ou coquille de Noël, est une brioche que l'on déguste avant les fêtes de Noël (surtout au petit-déjeuner). Cette tradition vient du Nord de la France et existe aussi en Belgique. C’est une tradition créée par les anciens pour “renouveler la présence de Jésus dans les foyers“. Sa forme rappelle un bébé emmailloté.

Béatrice, Gilles, Henri, Gérard

 

 

Les "10 Km" entre St Séb' et Vertou
Les "10 Km" entre St Séb' et Vertou
Les "10 Km" entre St Séb' et Vertou
Les "10 Km" entre St Séb' et Vertou
Les "10 Km" entre St Séb' et Vertou
Les "10 Km" entre St Séb' et Vertou
Les "10 Km" entre St Séb' et Vertou
Les "10 Km" entre St Séb' et Vertou
Les "10 Km" entre St Séb' et Vertou
Les "10 Km" entre St Séb' et Vertou
Les "10 Km" entre St Séb' et Vertou

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog