Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2012-01-21T10:03:00+01:00

Rando Saint Fiacre

Publié par Association AAA
A1 st fiacre blason
Blasonnement
De sinople à une grappe de vigne feuillée d'argent, chapé aussi d'argent à deux mouchetures d'hermine de sable. Les mouchetures d'hermine évoquent le blasonnement d'hermine plain de la Bretagne, rappelant l'appartenance passée de la ville au Duché de Bretagne. Blason conçu par l'héraldiste Michel Pressensé (délibération municipale du 15 décembre 1970), enregistré le 17 mars 1971. Fondée au VIe siècle sous le nom de Saint-Hilaire-du-Coing (Sanctus Hilarius del Cugno), la localité devient Saint-Fiacre-du-Coing (puis Saint-Fiacre) au XVIe en raison des nombreux pèlerinages à la statue du saint. Elle dépendait du Marquisat de Goulaine.

Cette commune de Saint Fiacre  a la particularité d'avoir 80 % de son térritoire en vignobles, que l'on apercoit sur 360° autour de la Ville.
D'autre part, Saint Fiacre  oragnise chaque année en septembre, une manifestation reconnue "La Randonnée des vendanges", qui accueille plus de 500 randonneurs, dans ces chemins bucoliques.

DSC02875
Pour notre part, la météo des jours précédents dans cette contrée, a « gâché » ce plaisir, alors que le soleil était présent ce jour là. En effet, une grande partie du  parcours était boueux, trempé et glissant, ce qui rendait le plaisir pour le moins « limité », et force fut de constater, que cette traversée des vignes par des marcheurs, à cette époque de l’année, n’était pas le choix idéal. Certains « passages » en forêt furent même « limites » pour quelques uns…De même, par moment, nous pouvions avoir le fort sentiment de participer plutôt  à un « parcours d’orientation », ne manquait uniquement que la « carte d’état major », et la boussole… (pour compenser l'absence de balisage)
Par ailleurs, découvrir le paysage ne se fit que « de temps en temps », (alors que le « ruban » de rivière était superbe),  lorsque loisir était laissé de ne pas surveiller « où mettre les pieds ». Oui, décidément, les vignes (ou plutôt uniquement les « ceps »), à cette époque, ne sont pas les bonnes cibles…
D'autant que ceci n'est pas coutumier, la très grande majorité des parcours choisis, donne entière satisfaction à tous.  La bonne humeur du groupe a généreusement permis de gommer ces contraintes.

Quelques images ici

Heureusement, une anecdote rigolote nous a distrait de ces déceptions.

A notre arrivée sur place, nous retrouvons un de nos animateurs (nous pensions qu'il nous rejoignait pour faire la randonnée),   gilbert (3)  mais « que nenni », Monsieur Gilbert (notre Grec ancien), était à cet endroit pour une partie de pêche à la « Perche », qu'il espérait nous dit-il joyeusement, "largement fructueuse".
En effet, il était  « armé » comme un pro, et nous le voyons partir d’un pas décidé, « à l’assaut » de ces sinueux cours d’eau, où se cachent les fameuses « perches », réputées difficiles à prendre.
C’est ainsi que nous avons retrouvé Gilbert, à plusieurs points de notre parcours, toujours en chasse, mais qui semblait de plus en plus dubitatif, sur l’épilogue heureux, escompté.
gilbert (10)    gilbert (8) gilbert (7)
A la fin du circuit, nous avons de nouveau rencontré Gilbert.   Hélas, la  « Perche »  gilbert (1) avait gagnée fièrement le combat, et pas une de ses congénères n’’était présente dans la besace.

Nous avons vu alors, avec une grande tristesse, Gilbert qui partait, avec le dos voûté et le moral bien bas. gilbert (5)  

Jurant sans doute que la fois prochaine, l’issue du combat serait différente, par une nouvelle stratégie à définir,  et le vainqueur changerait certainement de camp… gilbert (4)

Sois rassuré Gilbert, nous sommes tous avec toi, et sommes persuadés que l’issue du prochain "affrontement" verra ta bourriche « frétillante » de son large contenu, qui fera le bonheur et la fierté d’un dîner de "vainqueur".

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

gilbert 26/01/2012 17:20


c'est un bon reportage journalistique mais incomplet ma foi car gilbert quittant son lieu de pêche le dos vouté n'a pas voulu en démordre et s'est battu jusqu'au bout .Après le départ des
marcheurs aux pieds boueux gilbert est passé de l'autre côté de la rivière (le bon côté de la force) et a trouvé l'endroit rêvé des perches et du pêcheur : 3 belles perches ont mordu a son
hameçon bien aiguisé.


merci

Association AAA 27/01/2012 21:35



Mille pardon Gilbert, pour avoir si promptement douté de l'issue de ce combat avec "les perfides" Perches.  Nous étions tous d'une grande tristesse en te
voyant partir si déçu. Alors, à la l'éclairage du véritable "final" de ce combat, "Il faut rendre à César ce qui ....".  Bravo pour cette ténacité, "et la force" a pu
triompher. 
Amicalement,


 Gérard



martin gilles 21/01/2012 10:50


malgré un parcours pas super heureusement on a Gérard pour nous conter l'histoire du lieu et aussi des autres randonnées et  d'avoir rencontré un pêcheur des3A LA PROCHAINE SORTIE SeraAU FIL
DE l'eau 

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog