Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2021-12-20T11:51:23+01:00

Les "fresques murales de Diana Taubin" avec les 8 km

Publié par Association Accueil Art Activités
Les "fresques murales de Diana Taubin" avec les 8 km

Les fresques murales de Diana Taubin

Ce vendredi 17 décembre 2021, le groupe des 8km a fait une boucle dans Saint-Sébastien-sur-Loire à la découverte des fresques murales de Diana Taubin.

La Ville de Saint-Sébastien-sur-Loire, par son ancien maire Joël Guerriau, sous la pulsion des Amis de Saint-Sébastien, a demandé à Diana Taubin Stvolinsky, artiste argentino-espagnole, qui s'était fait connaître pour avoir peint près de 200 fresques en Amérique latine et 80 en Espagne, d'œuvrer dans notre commune afin de mettre en valeur des personnages, des lieux, des activités qui en ont fait ou en font l’histoire.

<1> Notre randonnée commence par un rendez-vous à la Gare d'Anjou ; cette gare évoque la ligne de la compagnie des Chemins de fer de l'Anjou qui passa par Saint-Sébastien-sur-Loire de 1899 à 1947, reliant Nantes à Cholet. Le maraîchage et l'industrie de la conserve ont bénéficié de ce moyen de transport, mais aussi les Sébastiennais qui pouvaient se rendre à Nantes plus facilement à une époque où les voitures étaient rares.

<2> Nous nous dirigeons ensuite vers la mairie où une fresque évoque le traité du 17 février 1795 (29 pluviôse an III). Le manoir de la Jaunaye, entouré de terres agricoles, a l'avantage d'être en dehors de la ville de Nantes et de pouvoir accueillir les délégations vendéenne et chouanne. François-Athanase Charette de La Contrie conduit la délégation des contre-révolutionnaires et signera la paix que lui propose Albert Ruelle, représentant en mission de la Convention.

<3> Puis nous descendons vers le stade René Massé où se situait autrefois un hippodrome dont les courses, en juin, étaient réputées.

<4> Nous remontons par la rue du Clos Rivière pour passer devant l'école Sainte-Thérèse. Ouverte en 1926, dans une maison de style Empire, l'école Sainte-Thérèse avait un parc de plus d’un hectare. La tour, construite en 1832, possédait un belvédère qui fut transformé en château d'eau pour les besoins de l'école. Cette tour fut détruite dans les années 1960. Après la libération, l'école fut transférée dans une propriété proche appelée le Logis. Malgré les destructions dues aux bombardements, le bâtiment peut ouvrir dès le 11 décembre 1944 pour recevoir des élèves. Cet établissement sera acheté par la mairie en 1974 pour y installer l'actuel Maison des associations René Couillaud. L'école Sainte-Thérèse fut reconstruite en 1958 dans la propriété de la Tour, rue Jean-Baptiste Robert.

<5> Nous redescendons par le chemin des Pêcheurs pour observer la fresque située sur le boulevard des Pas Enchantés. Ce boulevard est récent puisque, jusqu'en 1970, c'est un bras de la Loire, le Boireau, qui passait par là et était fréquenté par les pêcheurs de la Becque.

<6> Nous longeons ce boulevard vers l'ouest et remontons par la rue de la Gibraye pour arriver au réservoir de la Galtière. La fresque peinte sur ce "bassin" rappelle l'activité maraîchère de Saint-Sébastien-sur-Loire au début du XXe siècle. Ce bassin fut construit vers 1920 sur la tenue maraîchère de trois hectares de la Tullaye. Le bassin puisait son eau en Loire grâce à une pompe. L’eau, ainsi stockée en hauteur, avait une pression de un kilo environ afin d’alimenter les tourniquets hydrauliques appelés localement "mouilleurs". A partir de 1920, l'utilisation des mouilleurs constitua un progrès d'importance, alors que l'arrosage des cultures maraîchères occupait à cette époque la moitié du temps de travail des producteurs.

<7> Plus bas, sur la maison de la Tullaye, bien connue de la plupart des adhérents des AAA, Diana Taubinn a peint un portrait du Général Cambronne d'après des descriptions d'époque.

<8> Nous nous dirigeons vers la Martellière en quittant le bord de Loire par le chemin de la Chapelle et passons devant la maison où l'écrivain Alphonse van Bredenbeck de Châteaubriant, né le 25 mars 1877 à Rennes et mort le 2 mai 1951 à Kitzbühel (Autriche) a écrit son livre "Les pas ont chanté" (Grasset, coll. Le trentenaire, 1938) dont le titre, déformé, a donné son nom au boulevard des Pas Enchantés. Une fresque sur l'école de la Martellière rappelle les moulins à vent qui fournissaient l'énergie autrefois.

<9> En remontant la rue du Lieutenant Marty, nous arrivons à l'oratoire de Notre-Dame-de-Toutes-Grâces où une statue de la Vierge a été volée en 2011. Une peinture de Diana Taubin remplace désormais cette statue.

<10> La Maison du Douet fait partie du patrimoine remarquable de Saint-Sébastien-sur-Loire. Elle disposait d'une verrière qui a été démontée à cause de son état. Une peinture rappelle sa présence et une "sculpture" fait office de protection.

<11> Le Douet est une rivière maintenant souterraine qui prend sa source aux alentours du Frêne Rond. D'origine romaine, le quartier du Douet est l'un des plus anciens hameaux de la commune. Sur un mur de l'école, une fresque rappelle l'activité des lavandières, Douet venant d'une locution latine qui désigne un lieu de lavoir.

Nous terminons notre boucle en rejoignant la Gare d'Anjou par quelques petites rues et une bonne partie de la rue du Douet.
2021 se termine. Bonne fêtes à tous !

Fabrice, randonneur photographe

Quelques photos :

 

Les &quot;fresques murales de Diana Taubin&quot; avec les 8 km
Les &quot;fresques murales de Diana Taubin&quot; avec les 8 km
Les &quot;fresques murales de Diana Taubin&quot; avec les 8 km
Les &quot;fresques murales de Diana Taubin&quot; avec les 8 km
Les &quot;fresques murales de Diana Taubin&quot; avec les 8 km
Les &quot;fresques murales de Diana Taubin&quot; avec les 8 km
Les &quot;fresques murales de Diana Taubin&quot; avec les 8 km
Les &quot;fresques murales de Diana Taubin&quot; avec les 8 km
Les &quot;fresques murales de Diana Taubin&quot; avec les 8 km
Les &quot;fresques murales de Diana Taubin&quot; avec les 8 km
Les &quot;fresques murales de Diana Taubin&quot; avec les 8 km
Les &quot;fresques murales de Diana Taubin&quot; avec les 8 km
Les &quot;fresques murales de Diana Taubin&quot; avec les 8 km
Les &quot;fresques murales de Diana Taubin&quot; avec les 8 km
Les &quot;fresques murales de Diana Taubin&quot; avec les 8 km
Les &quot;fresques murales de Diana Taubin&quot; avec les 8 km
Les &quot;fresques murales de Diana Taubin&quot; avec les 8 km
Les &quot;fresques murales de Diana Taubin&quot; avec les 8 km
Les &quot;fresques murales de Diana Taubin&quot; avec les 8 km
Les &quot;fresques murales de Diana Taubin&quot; avec les 8 km
Les &quot;fresques murales de Diana Taubin&quot; avec les 8 km
Les &quot;fresques murales de Diana Taubin&quot; avec les 8 km

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires
B
Bravo et merci pour ce compte rendu d’une rando passionnante à la découverte de notre ville au fil des grandes peintures murales qui en évoquent la petite et la grande histoire… Des commentaires vraiment intéressants ! Et ce compte rendu m’a appris des détails que j’ignorais. Depuis 2014 en effet, chaque année, je fais découvrir notre ville dans ce contexte à des groupes de l’association des personnels retraités de l’université ; on y marche un peu moins et on développe les divers aspects historiques et on lit des extraits de Rabelais et de A. de Chateaubriant.... Bref, nous habitons une ville qui mérite largement une visite approfondie!
Répondre
F
Ça me donne drôlement envie d'arpenter les rues de St Sébastien à la découverte de toutes ces fresques. Je m'aperçois que sans le savoir nous étions déjà tous passés devant sans savoir ce qu'elles représentaient vraiment. Beau reportage et belle balades merci à vous.
Répondre
M
Les 8km belle rando bravo pour les photos et commentaires. <br /> Bonne fêtes de fin d'année et à l'année prochaine que l'on espère qu'elle soit mieux que cette année. <br /> Gilles.
Répondre

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog